Le contenu de la semaine – Les contes de Perrault

Le contenu de la semaine est une discussion de Saxocat9 au sujet des contes de Perrault. Elle a accompagné son opinion avec une chanson de Zazie «  Toc Toc Toc »  qui n’est malheureusement plus visionnable pour cause de droit d’auteur.

Le-Petit-Chaperon-Rouge-Livre-Disque-Texte-De-M-Bouret-D-apres-Le-Conte-De-Perrault---Illustrations-De-Germaine-Bouret-33-Tours-783498352_ML

Saxocat9 demande aux Toluniens d’exprimer leur opinion à propos de ces contes infantiles.

romain1 J’ai bien entendu été bercé par ses contes là , et rêvant de rencontrer une jolie princesse que j’ai trouvé d’ailleurs !
Plume-Chaton Il les teinte d’un humour spirituel, agrémente le récit de plaisanteries parfois piquantes, destinées à ne pas prendre le merveilleux des contes trop au sérieux, autant de signes adressés à un public adulte.
Laydisy Merci Saxocat, j’ai écouté la chanson et je comprends mieux ton jeu de mots. La réalité est bien grise comparé au noir et blanc de nos rêves d’enfants.
l.lovisone Ces histoires sont pires que certains films d’horreur. Des enfants qu’on abandonne, des loups affamés, des sorcières qui empoisonnent, des belles mères qui veulent arracher le cœur de leurs belles filles ou les réduire en esclavage et des princes (pas si charmants) inexistants qui arrivent après la bataille….
Les contes de Pérault? Une belle arnaque…
milla081 Enfant, j’en avais peur mais maintenant j’en rêve ;)!
Eclipse58 Les contes de Perrault ont bercé ma petite enfance dans leur version livre et un peu plus tard, j’ai découvert les versions aseptisées de Disney. Car même si les films et mes livres racontaient grosso modo la même histoire, les livres avaient le mérite de titiller davantage mon imagination (moins d’images que dans un film et du coup, le cerveau à tendance à combler les manques, à imaginer toutes les implications d’une phrase telle que « le loup mangea le petit chaperon rouge »). Avec un film, on se laisse porter par l’histoire, on ne voit que ce que l’on nous montre, avec un livre, le film prend vie suivant notre imaginaire au fil des mots et du sens qu’on leur donne.Aujourd’hui, où je suis dans une période où il me faut davantage prêter à attention aux lectures enfantines, je pense que les contes m’ont aidé à acquérir un certain sens moral, tout en mettant certains concepts, certaines valeurs à la portée des enfants : La nécessité de prudence avec le petit chaperon rouge, le devoir avant le loisir avec les 3 petits cochons (dans les 2 contes le loup représente la conséquence néfaste si on manque respectivement, de prudence et à son devoir).

Si vous aussi vous souhaitez partager votre expérience vis-à-vis des contes de Perrault, venez donner  votre opinion sur la discussion de saxocat9.

Si vous souhaitez proposer une création, qu’elle soit la vôtre ou celle d’un ami, n’hésitez pas à publier le lien ici !

A bientôt sur Toluna.com

L’équipe Toluna.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :